français | english

En savoir plus sur


Bernard Dessauvages

Écrire pour les autres fait partie des plaisirs que la vie me procure…
Le challenge, quand on écrit, c’est d’écrire sur soi-même…
Bien sur, j’aurais toujours pu trouver quelqu’un qui écrivît pour moi...
…Mais, comme j’aime les challenges… 

…S’il fallait s’auto-présenter, je me qualifierais facilement d’imposteur. Je suis un imposteur, comme tant d’autres… (partant du principe que créer, c’est jouer avec la réalité, bien entendu...) …Oh, bien sûr, un tout petit imposteur, un nain-posteur, en quelque sorte…Une sorte de postillon qui peinerait à distribuer vos courriers, tant sa charge semble lourde compte-tenu de sa taille…

Plus les années passent, plus ma propre vie me semble faite de tant de méandres et de contours, de tellement de courses folles un peu dans tous les sens, de moments de paresse, de pauses, forcées ou voulues, imposées par tant d’éléments incontrôlables ou incontrôlés, d’échecs et de réussites divers, de vitesses prises et mal dosées que, vu de l’extérieur, tout cela doit sembler un peu burlesque parfois. Ou, pire encore, risible.
Que dis-je... ? Banal, puisque bon nombre d’entre vous risquent de s’y reconnaîtrent.

Plutôt que d’en désespérer, j’ai peu à peu pris l’habitude de voir les choses en positif.
Même si je me rêve régulièrement, et ce, avec la précision d’un métronome, comme une sorte de Keaton moderne accroché frénétiquement aux aiguilles de sa gigantesque horloge, même si mes petits souliers aux semelles trop lisses et trop bien élevées cherchent vainement un appui concret sur ce cadran cassé, je m’arrange toujours pour que le rêve se termine bien, car j’aime prendre mon café du matin en paix avec moi-même... et avec ma chérie.

Vivienne Art Galerie - 30, GALERIE VIVIENNE - 75002 PARIS - 06 74 54 73 13 - info@viviennegalerie.com